Émile Borel (1871-1956)— mathématicien et homme politique, l’un des chefs de file de l’école française de la théorie des fonctions, en compagnie de son épouse Marguerite Appel a, vers 1906, fondé le média d’opinion "La Revue du mois". L’élite intellectuelle parisienne se retrouvait au domicile des Borel, rue d'Ulm, lieu des réunions des collaborateurs de cette publication.

D'autres rencontres avaient lieu en alternance chez Jean Perrin (1870-1942), prix Nobel de physique et parfois chez leurs voisins, Marie Curie (1867-1934), prix Nobel de physique et chimie et Pierre Curie (1859-1906), prix Nobel de physique, au 24, rue de la Glacière et boulevard Kellermann. À la demeure de Jean Perrin, entre autre, avaient lieu des dîners hebdomadaires très informels où se retrouvaient une quinzaine de normaliens et d’autres intellectuels.

Les sommités scientifiques et culturelles étaient légion dont Hendrik Antoon Lorentz, sir William Thomson, lord Kelvin; sir William Crookes, la danseuse Loïe Fuller qui accomplit un numéro avec une robe enduite de radium chez les Curie, Paul Montel, Aimé Cotton, Georges Urbain, Paul Langevin, Léon Blum, Charles Péguy, Édouard Herriot, Paul Valéry; le président de l'Assemblée Nationale de France, Paul Painlevé et Raoul Thibaut de Mézières.

Une vraie salonnière émerge de ce milieu très scientifique, Marguerite Borel qui humanisait tout ce monde rationnel. « Une fleur disait-elle, ne comprend pas la science et n'en a pas besoin.». Chez Madame Borel accouraient plus de chercheurs que de poètes, plus d'universitaires que de banquiers. Les discussions, agrémentées par l’impressionnante culture des participants, portaient principalement sur la littérature et les sciences.




Plus récente mise à jour de ce document :