LA MARQUISE DE RAMBOUILLET - Catherine de Vivonne, marquise de Rambouillet (1588-1665), d'origine italienne, était la fille de Jean de Vivonne, marquis de Pisani, ambassadeur en Espagne. Elle a tenu le premier salon parisien célèbre dans un hôtel maintenant disparu et englobé par le site du Louvre (autrefois ministère des Finances). Son salon a exercé une grande influence sur la langue française et sur la littérature du temps. Molière a raillé les manières des familers de ce milieu avec sa pièce «Les Précieuses ridicules». Malgré tous les traits de Poquelin, les précieuses ont néanmoins joué un rôle très important dans l'amélioration du vocabulaire français.

On la disait belle, vertueuse sans être prude, cultivée sans pédanterie. L'incomparable Arthenice (son sobriquet) sut attirer des lettrés comme François de Malherbe, Chaudebonne, écuyer de Gaston d'Orléans; Antoine Godeau, surnommé le nain de Julie; Honorat de Bueil, marquis de Racan; Antoine-Gérard de Saint-Amant, Georges de Scudéry, Roger de Bussy-Rabutin,Jean-Louis Guez de Balzac, l'oracle de ce salon; Claude de Malleville, François Maynard, Jean Ogier de Gombauld, Pierre Corneille lisant son Polyeucte; Angélique Paulet, la comtesse de La Fayette, Madame de Sévigné, Guillaume Colletet, Claude Favre de Vaugelas, Richelieu, évêque de Luçon; François et Charles Poussard, seigneurs de Fors du Vigean; Pierre, marquis de Villars, Vauquelin des Yvetaux, précepteur de Louis XIII; Valentin Conrart, Jean Regnault de Segrais, Jean Chapelain, le duc d'Enghien, futur grand Condé; sa soeur, Madame de Longueville; François VI, duc de la Rochefoucauld, Charles de Sainte-Maure, duc de Montausier qui épousera la fille de la Marquise de Rambouillet, Julie d'Angennes; Jean François Sarasin, poète, Jean Mairet, poète; l'abbé François d'Aubignac; Gilles Ménage, Charles, abbé Cotin; Isaac de Benserade, Paul Scarron, Claude de Malleville, Armand de Bourbon, prince de Conti: Jean Desmarets, sieur de Saint-Sorlin; Paul Péllisson, Esprit Fléchier, Jean de La Fontaine, Jacques Bénigne Bossuet, Charles-Léon, comte de Fiesque; l'abbé François de Châteauneuf, l'abbé de Coiffier-Ruzé d'Effiat, frère puiné de Cinq-Mars; la marquise de Sablé, Charles de Lorraine, duc d'Elbeuf; Jacques de Sault, comte de Tavannes; Louis et Henri de Savoie, ducs de Nemours; François de Pas, comte de Feuquières; François de Brichanteau, marquis de Nangis; Nicolas de Changis, comte de Roussilon; Pierre Isaac Arnaud, sieur de Corbeville; Madeleine de Scudéry, Jean Rotrou, le prédicateur Pierre Costar, Gui Patin, doyen de la Faculté de médecine de Paris; Charles, sieur de Saint-Évremond, la grande Mademoiselle, la comtesse de la Suze, Charlotte-Élisabeth de Bavière, princesse Palatine; la duchesse d'Aiguillon, Philibert de Gramont, comte de Guiche; Anne Bigot Cornuel, Gédéon Tallemant des Réaux, ont fréquenté ce salon mais le poète Vincent Voiture, a brillé en ce lieu comme étoile de première grandeur.

Le salon de la marquise fut l'un des rares où l'élément féminin était fort présent, les autres salons étant massivement fréquentés par des hommes. Pour ce faire, Madame de Rambouillet avait enrégimenté un escadron de jeunes filles de la meilleure naissance qui agrémentaient les rencontres par leur esprit et leur charme. Sa fille, Julie d'Argennes, l'une des habituées, a inspiré plusieurs écrits amoureux aux poètes fervents du salon. Son succès était tel que Voiture, à cinquante ans, épris comme un collégien, se battit en duel pour celle-ci.


Plus récente mise à jour de ce document :