Mélanie de Bussière, comtesse Edmond de Pourtalès (1836-1914) — fille du baron Alfred Renouard de Bussière, banquier et capitaine d'industrie. Cette femme connue dans toute l'Europe pour son savoir-faire et sa beauté, dame d'honneur de l'impératrice Eugénie, a accueilli dans le château de Robertsau, en banlieue de Strasbourg, sous le Second Empire et après 1870, des visiteurs renommés et toutes sortes de personnalités illustres. Incarnation de l'élégance et de l'air du grand monde de son siècle, elle avait épousé le comte Edmond de Pourtalès-Gorgier. En outre le peintre Franz Xaver Winterhalter a immortalisé les charmes de Mélanie dans un célèbre tableau.

Le superbe parc qui entoure le palais a été témoin de plusieurs fêtes et représentations théâtrales. Notons, en 1911, celle des «Folies amoureuses» de Jean-François Regnard. L'hôtel parisien Pourtalès, situé au 7, rue Tronchet a aussi reçu plusieurs invités de marque.

Le gotha de ces rencontres comprenait entre autres le roi Louis II de Bavière, le prince Napoléon, Georgina Laffitte Florence, marquise de Galliffet; George Fréderic Ernest Albert, prince de Galles et futur Georges V; l'empereur Guillaume II, d'Allemagne;, Klemens, prince von Metternich; Franz Liszt, Albert Schweitzer, le grand décorateur russe Balkst, l'abbé Arthur Mugnier, Maurice Barrès, Albert de Mun, Gabrielle-Charlotte Réju dite Réjane, Paul Bourget, Anna-Élisabeth de Noailles, née princesse Bibesco Bassaraba de Brancovan; Paul Doumer, Gabriel Hanotaux, André Tardieu, Laure de Sade, comtesse Adhéhaume de Chévigné; son épouse et Françis de Croisset; Jean Cocteau et Marcel Proust.

Après 1918, ce fut le tour d'Agnès de Pourtalès (1897), marquise de Loys-Chandieu à poursuivre cette tradition d'hospitalité. Écrivains, compositeurs, universitaires se sont cotoyés dans ce parc et dans ce château où elle tenait salon. Parmi eux Émile Henriot, Charles du Bos, Edmond Jaloux, Joseph Joffre, Fran&cecedil;ois Mauriac, Sir James Frazer et André Maurois, Louis de Broglie, Henri Breuil.




 

 

Plus récente révision de ce document :