ALEXANDRE JEAN-JOSEPH LE RICHE de la Pouplinière (1693-1762),originaire du Limouzin, fils d'Alexandre Le Riche, receveur dugrenier à sel de Chinon et de Thérèse LeBreton; ex-mousquetaire devenu fermier généralet inévitablement riche et mécène, étaitféru d'opéra et ami de Jean-Philippe Rameau. Ila tenu un premier salon rue Neuve des Petits-Champs, centre d'une société composée de gens de lettres et musiciensdont faisait partie Rameau. Après une décade deliaison, La Pouplinière a épousé FrançoiseCatherine Thérèse Boutinon des Hayes (1714-1752),née à à Paris, fille de Mimi Dancourt etpetite-fille de Florent Dancourt, comédienne et femme dumonde française. En 1739, La Pouplinière acquitun hôtel particulier parisien au 59, rue de Richelieu, où Rameau et sa famille occupèrent un appartement. Fréquentaientle salon du couple de la Pouplinière, une « foulede gens de tous les états, tirés indistinctementde la bonne et de la mauvaise compagnie ». Le surnom de« Ménagerie », et, au maître,celui de « Sultan » leur furent attribués.

Le gotha qui fréquentait ce salon comprenait entre autres Voltaire, le compositeur et violoniste Jean-Joseph Cassanéade Mondonville, le mécanicien Jacques de Vaucanson, lepeintre Carle Van Loo et sa femme, cantatrice italienne; Jean-François Marmontel, Jean-Jacques Rousseau, Charles Pinot Duclos, le pastellisteMaurice Quentin de La Tour, l'abbé Guillaume Raynal, Jean-Baptiste Antoine Suard, le savant Charles Marie de La Condamine, Bernard-Joseph Saurin,le chimiste Jean Darcet, le peintre Jean-SiméonChardin, le sculpteur Jean-Baptiste Pigalle, l'historien et philosopheDavid Hume, l'historien Edward Gibbon et la plupart des ambassadeursétrangers. Les militaires étaient représentéspar les maréchaux de Maurice de Saxe et Ulric, comte deLowendal enfin par Louis-François-Armand du Plessis, duc de Richelieu,trouble-fête du ménage La Pouplinière. Ajoutonsles musiciens Carl Philipp Stamitz et François-Joseph Gossecet Frédéric Melchior, baron Grimm.



Plus récente mise à jour de ce document :