Charlotte Jeanne Béraud de La Haye de Riou, marquise de Montesson, (1738- 1806), — originaire d'une famille distinguée de Bretagne, Charlottea épousé à 16 ans Jean-Baptiste, marquisde Montesson qui en avait 67. Veuve en 1769 et introduite àla Cour de Versailles elle est devenue la maîtresse en titrede Louis Philippe d'Orléans qu'elle appelait « Gros-Père »en lui tapant sur le ventre. Le couple fut plus tard contraintpar le roi à une union morganatique.

Détenue à la Révolution, ses bonnes oeuvres,l'ont sans doute sauvée. Sous l'Empire, son amitiéavec Joséphine de Beauharnais lui a été profitable.Son rôle mondain de premier plan, consistait à tenirun salon très brillant sous la bénédictiondu Premier Consul. Femme remarquable selon plusieurs, Charlotteavait plusieurs talents dont la peinture de superbes fleurs et pour la comédie comme fondatriced'un théâtre de poche. Elle jouait de la harpe etchantait joliment. Par surcroît elle lorgnait du côtéde la physique et de la chimie.

La duchesse de Montesson recevait chez elle une éliteprovenant des débris de société que la Révolutionavaient dispersés. Selon Constant, valet de chambre deNapoléon Premier, il s'agissait du salon le plus nobleet le plus élégant de Paris. Le lieu de réceptions,l'Hôtel Montesson était situé rue du Mont-Blanc. Le château de la Bièvre a aussi été un autre point de rendez-vous de ses amis.

Parmi les invités brillaient Joséphine de Beauharnais,la nièce de l'hôtesse, Félicité deSaint-Aubin, marquise de Genlis; Adrien Louis de Bonnièresde Souastre, duc de Guines; Louise d'Aumont, duchesse de Mazarin;Henriette-Lucy Dillon, marquise de la Tour du Pin; Félicie,comtesse de Valence et fille de Mme de Genlis; le peintre GérardVan Spaendonk, professeur de l'hôtesse; le savant ClaudeLouis Berthollet; le grand mathématicien Pierre Simon, marquis de Laplace,tous deux très liés avec l'hôtesse en qualitéde professeurs de physique et de chimie; Mme de Staël Eléonore-Françoise de Mandeville comtesse de Sabran; Jean le Rond dit d'Alembert, Delphine de Custine, Jean-Baptiste Antoine Suard, Mme Drouin du théâtre Français; Joseph Bologne,chevalier de Saint-George, violoniste virtuose, compositeur etescrimeur talentueux; Jules Hercule Meriadec de Rohan, prince de Guéméné; Alexandre Antoine Davy de La Pailleterie,grand-père d'Alexandre Dumas; Aimée de Franquetot de Coigny, duchesse de Fleury puis comtesse de Montrond; Louis, comte de Narbonne; Marie Françoise Catherine de Beauvau-Craon, marquise de Boufflers; Pulchérie de Valence et son époux Cyrus, vicomte de Valence; Anne Duvivier, comtesse de Vergennes; Jean Andoche Junot, Étienne-François, comte de Choiseul; le marquis de la Vaupalière; Jean-Baptiste de Valence-Timbrune; Fanny, marquise de Coigny; Louis de Carmontelle; Mylady Clavering, amie de Las Cases; Charles-Maurice de Talleyrand; l'abbé Jacques Delille, Louise Fusil, actrice; Aubin-Louis Millin, Charles Alexandre de Calonne; Marie-Olympede Gouges; Georges Louis Leclerc, comte de Buffon et Adélaïade-Félicité-Henriette Guinot de Monconseil, princesse d'Hénin.


Plus récente révision de ce document :