Marguerite Donnadieu, alias Duras (1914-1996) — Fille d’Henri Donnadieu, professeur de mathématiques et d’une institutrice, Marie Donnadieu, Marguerite Duras est née en Indochine où elle a passé son enfance. Ses études ont couvert les mathématiques, le droit, et les sciences politiques. Auteur de premier plan et prolifique, son roman «l’Amant» a remporté le prix Goncourt en 1984. Femme de gauche elle sera toujours intime de François Mitterrand et bien avant la présidence de celui-ci.

En 1943, on la retrouve en compagnie de son premier mari Robert Anthelme, dans un appartement parisien assez grand au charme provincial et bourgeois situé en plein Saint-Germain, au 5, rue Saint-Benoit dans le voisinage de l’auteur Michel Leiris. Les écrivains de gauche et communistes fréquentaient ce repaire de résistants. Mentionnons outre Anthelme, Dionys Moscolo, François Mitterrand, Edgar Morin, Gilles Martinet, Jean Toussaint-Desanti dit Touki et sa femme Dominique Desanti; Jean-François Rolland, André Ullmann, Jorge Semprun et son épouse Loleh Bellon; Maurice Merleau-Ponty, Clara Malraux, l'éditeur Gaston Gallimard, l'un des habitués; Jean Duvignaud, Francis Ponge, Louis Althusser, Georgette Althusser, Jean-Pierre Vigier, Georges Szekeres, Claude Alphandery, Jean Dommarchi, Frédéric Rossif, Bernard Groethuysen dit Grovet, Jeannive Chauveau, future directrice de la publication Elle; Simon Nora, Georges Bataille, Maurice Blanchot, Louis-René des Forest, André Mandouze, le poète Claude Roy, Raymond Queneau et Boris Vian.

L'appartement de Duras se transformait parfois en dortoir. Edgar Morin y habita pendant quelque temps. Georges Bataille, Maurice Blanchot ou Elio Vittorini en visite parisienne, logeaient dans cet antre littéraire.

Écrits de Marguerite Duras — Les Impudents, Plon 1943; La Vie tranquille, Gallimard 1944; Un Barrage contre le Pacifique, Gallimard 1950; Le Marin de Gibraltar, Gallimard 1952; Les Petits chevaux de Tarquinia, Gallimard 1953; Des journées entières dans les arbres, Le Boa, Madame Dodin, LesChantiers : Gallimard 1954; Le Square, Gallimard 1955; Moderato Cantabile, Les Éditions de Minuit1958; Les Viaducs de la Seine et Oise, Gallimard1959; Dix heures et demi du soir en été, Gallimard 1960; L'après-midi de monsieur Andesmas, Gallimard 1960; Le Ravissement de Lol V.Stein, Gallimard 1964; Le Vice-Consul, Gallimard 1965; L'Amante Anglaise, Gallimard 1967; Détruire, dit-elle, Les Éditions de Minuit1969; Abahn, Sabana, David Gallimard1970; L'Amour, Gallimard 1971; ah ! Ernesto, Hatlin Quist 1971; India Song, Gallimard1973; Nathalie Granger, suivi de La Femme du Gange, Gallimard 1973; Les Parleuses (entretiens avec Xavière Gauthier), Les Éditions de Minuit1974; Le Camion (suivi de Entretien avec Michelle Porte), Les Éditions de Minuit 1977, Les Lieux de Marguerite Duras (en collaboration avec Michelle Porte), Les Éditions de Minuit 1977; Le Navire Night, suivi de Cesarée, les Mains négatives, Aurélia Steiner, Mercure de France1979; Vera Baxteroules Plages de l'Atlantique, Albatros1980; L'Homme assis dans le couloir; Les Éditions de Minuit 1980; L'Eté 80, Les Éditions de Minuit 1980; Les Yeux verts, Cahiers du cinéma, n°312-313 1980; Agatha, Les Éditions de Minuit 1981; Outside, Albin Michel1981; L'Homme atlantique, Les Éditions de Minuit 1982; Savannah Bay, Les Éditions de Minuit 1982; La Maladie de la mort, Les Éditions de Minuit 1982; L'Amant, Les Éditions de Minuit 1984; La Douleur, POL 1985; La Musica deuxième Gallimard 1985; La Mouette de Tchekov, Gallimard 1985; Les Yeux bleus, cheveux noirs, Les Éditions de Minuit 1986; La Pute de la côte normande, Les Éditions de Minuit 1986; La Vie matérielle, POL 1987; Emily L., Les Éditions de Minuit 1987; La Pluie d'été, POL 1990; L'Amant de la Chine du Nord, Gallimard 1991; Yann Andréa Steiner POL 1992; Écrire, Gallimard 1993; C'est tout, POL 1995; Romans, Cinéma, Théâtre, un parcours 1943– 1993 (Oeuvre posthume) Gallimard-Quarto 1997.




Plus récente révision de ce document :