Juliette Lamber Adam (1836-1936) — Jeune provinciale, fille du Dr Jean-Louis Lamber, ambitieuse et d'une beauté rare, elle impose son nom en littérature (cinquante ouvrages : romans, mémoires, reportages et réflexions politiques, des centaines d’articles). Elle a épousé Edmond Adam, député de la gauche républicaine puis sénateur. Selon plusieurs, l'une des femmes les mieux informées, introduites et influente de son époque. Elle fut l'amie de George Sand, l'égérie de Léon Gambetta et a fondé la Nouvelle Revue.

Juliette a fait la conquête de Paris à l'époque des crinolines en tenant un salon politique, boulevard Poissonnière, qui deviendra le lieu de plus couru de la capitale. Gambetta sera son hôte d'honneur. En 1866, le lieu de rencontre sera le 238 rue de Rivoli à chaque lundi. Parmi les invités : Adolphe Thiers, Eugène Pelletan, Gabriel Hanotaux, Alphonse Toussenel, Edmond About, Charles Blanc, Camille Saint-Saëns, Alphonse Daudet, Camille Flammarion, Alphonse Peyrat, Georges Clemenceau, l'éditeur Jules Hetzel, Richard Wagner, Armand Prudhomme, dit Sully Prudhomme, Émile de Girardin, l'abbé Arthur Mugnier, Gustave Flaubert, Louis de Ronchaud, Gaston Paris, Paul Challumel-Lacour, Eugène Duclerc, Charles Blanc, Louis Jourdan, Edmond Texier, Henri Martin, Hippolyte Carnot, Gaston Pâris, Marie d'Agoult dont elle fut la dame de compagnie; Paul de Saint-Victor, Étienne et Emmanuel Arago, Arthur Arnould, Alexandre Bixio, Victor Hugo, Hans, baron Von Bülow; Guy de Maupassant, Ivan Serguïevitch Tourgeniev, Aurélien Scholl; des jeunes talents dont elle se fait protectrice comme Pierre Loti, Louis Ménard, poète, peintre et savant; Alexandre Dumas, fils, Prosper Mérimée et Léon Daudet, Paul-Armand Challemel-Lacour, Charles Duclerc, quand il est à Paris; Jules Antoine Castagnaty, Louis Ulbach, Louis Antoine Garnier-Pagès, Léon Laurent-Pichat, Mme de Pierreclos, Athénaïs Le Barbier de Tinan, Mme Adam-Salomon, Ernest Hamel, Victor Lefranc, Auguste Nefftzer, Alexandre Weil et Francois Barthélemy Arlès-Dufour.

Cette impressionnante liste d'invités se poursuit avecCharles Gounod, Jules Massenet,Léon Bonnet, peintre; Charles Émile Auguste Carolus-Duran,peintre, Julia Daudet, le peintre Bastien-Lepage, le tragédien Mounet-Sully;des romanciers comme Jean Aicard, Jean Richepin, Paul Déroulède, le comte de Beust, Alfred Mézières, Jean Aicard, le prince Alexandre Kar Georgevitch; quelquesfemmes de lettres comme Thérèse, comtesse BlancBentzon; Mme Henri Gréville, Louise Ackermann, Mme Edgar Quinet,Mme Michelet, Judith Gautier, Jeanne Loiseau qui deviendra l'auteurDaniel Lesueur et Arvède Barine; Henri d'Orléans,duc d'Aumale; Jane Dieulafoy et Marcel Dieulafoy.

Soucieuse de rendre à la France la place que l'Allemagne lui a restreint en Europe, décidée à rapprocher la France et la Russie, elle devient la «Grande Française» qui incarne pour l'étranger une France rêvée. Ancienne égérie de la République, son ardeur politique lui attirera les qualificatifs de xénophobe, raciste et belliciste, défauts qui faisaient moins frémir à cette époque.




Plus récente mise à jour de ce document :