Fortunée Hamelin, née Jeanne-Geneviève-Fortunée Lormier-Lagrave (1776-1851) — Fille d'un industriel du sucre des Antilles, elle a épousé Antoine-Marie-Romain Hamelot, receveur général du Berry puis de Tours, fournisseur aux armées et ami de Joséphine de Beauharnais. Fortunée, une spirituelle créole, était belle, grande et brune, régnait en déesse de la valse, vivant symbole de l'élégance parisienne. L'une des trois «merveilleuses» les plus renommées du Consulat et de l'Empire, première polissonne de France pour plusieurs, elle fit collection d'amants dont Chateaubriand et Bonaparte. Elle servit même d'agent secret au régime napoléonien.

Sous le Directoire, le baron d'Ogny acquit la Folie Richelieu, au 18, rue de Clichy, lieu de divertissement où Louis XV avait déjà soupé en compagnie de Mme de Pompadour. L'établissement fut dirigé par Fortunée Hamelin et attirait tout le beau monde du Premier Empire. En 1792, Fortunée hérita de son père un petit hôtel parisien au 58, rue d'Hauteville (futur Hôtel Bourrienne). La dernière version de son salon s'est relocalisée rue Blanche, dans le quartier de la Nouvelle Athènes. En dernier lieu se cotoyaient des nostalgiques du défunt Empire ou déçus par la Restauration.

Les hôtes des salons de Fortunée Hamelin étaient ses deux adorateurs les banquiers Perrégaux et Gabriel Julien Ouvrard; Joséphine de Beauharnais, son amie et Impératrice des Français; Thérésa Cabarrus, marquise de Fontenay, Mme Tallien aussi surnommée «Notre-Dame de Thermidor»; Paul, vicomte de Barras; Hortense Allart; le couple Laure Pernon et son mari, Andoche Junot, duc d'Abrantès; Auguste Marmont, duc de Raguse; le grand orateur Pierre-Antoine Berryer, Antoine Vincent Arnault, Michelle, comtesse Regnault de Saint-Jean-d'Angély, née Sentuary de Bonnière, la Camille d'André Chénier; sa fille la comtesse Laure Regnault de Saint-Jean d'Angély; le conventionnel Germain Bonneval fils, un habitué; Elena Zlotnicka, princesse Bagration; Antoine, comte d'Appony, ambassadeur d'Autriche qui a introduit à Paris la valse à deux temps; James de Rothschild, Delphine Gay, Louis-Napoléon Bonaparte; Claude Antoine Gabriel de Choiseul, duc de Choiseul-Stainville; Louis Fauvelet de Bourrienne, conseiller d'État; René, vicomte de Chateaubriand; le général Fournier-Sarloveze, son amant; Casimir, conte de Montron, un autre amant et âme damnée de Talleyrand; plus tard, vers 1841, Léonie Biard et Victor Hugo.

Fortunée Hamelin eut deux enfants : Léontine qui a épousé le marquis de Varambon et un fils qui a uni ses jours à la comtesse de Villèle.


Plus récente révision de ce document :