MADAME GEOFFRIN — Marie-Thérèse Rodet Geoffrin (1699-1777) ne possédait pas de titre ducal ni de marquisat. En plus d'être de petite naissance, elle avait une connaissance assez restreinte des règles de l'orthographe. En fait, elle était la fille d'un valet de chambre de la Dauphine. Pourtant elle réussit l'un des salons les plus célèbres et des plus fréquentés de l'histoire. Son secret, comme les meilleures intervieweuses modernes, elle savait faire parler ses invités. Sa finesse d'esprit et sa grande intelligence étaient aussi appréciées de ses convives.

Invitée par les souverains de Pologne et d'Autriche elle fut dans ces pays, reçue comme une tête couronnée. Cette tournée fut un véritable triomphe.

Son salon de la rue Saint-Honoré à Paris avait comme habitués le roi de Pologne Stanislas-Auguste Poniatowski, Denis Diderot , Helvétius, Marivaux, Fontenelle, le neveu de Fontenelle, M. d'Aube; le chancelier Kaunitz, Voltaire, l'abbé Guillaume Thomas Francois Raynal (Histoire philosophique des Indes), Jean-Charles Philibert Trudaine de Montigny, le baron d'Holbach, Louise de Rohan, comtesse de Brionne et princesse de Lorraine; Charles de Secondat, baron de La Brède et de Montesquieu, Sébastien Roch Nicolas Chamfort, Jean-François de La Harpe, François Joachim de Pierre, abbé de Bernis; André Morellet, Antoine-Léonard Thomas, Julie de Lespinasse, les peintres François Boucher, Alexandre-Élisabeth de Toiras, Charles-André Van Loo, Jean-Baptiste Greuze, et Hubert Robert, son protégé; l'abbé Jacques Delille, Claude-Henri de Fusée de Voisenon, Jean-François Georgel, un protégé; Anne Claude, comte de Caylus; Anne Robert Jacques Turgot, baron de l'Aulne; le chevalier de Boufflers, Jean-François Marmontel qu'elle fit entrer à l'Académie ainsi que Jean-Baptiste-Antoine Suard, Anne G. le Carlier Louise Madeleine de la Motte Mme Poisson et sa fille, Jeanne-Antoinette Poisson, comtesse d'Étioles puis marquise de Pompadour et maîtresse de Louis XV; Bernard-Joseph Saurin et Claude-Henri Watelet; Jean le Rond d'Alembert, Anne Léon de Montmorency-Fosseux, David Hume, Edward Gibbon et Horace Walpole.

Mme Geoffrin était une conaisseuse en peinture. Ses acquisitions de Hubert Robert, Van loo, Boucher, Vernet ornaient la collection de premier ordre de sa maison.




Plus récente révision de ce document :