DOROTHÉE Johnane, princesse de Courlande, duchesse de Talleyrand-Périgord, de Dino et de Sagan (1793-1862) - D'innombrables fées semblaient avoir officié à la naissance de Dorothée que l'on disait intelligente et d'une très grande beauté mais aussi séduisante que volage. Initiée aux planètes par l'astronome Elert Bode, sa culture était celle des jeunes femmes de haute naissance. À treize ans, la fillette tenait tout comme sa mère un salon où, à Berlin, elle recevait et patronnait des écrivains, des comédiens et des musiciens. Elle se rappelait d'y avoir reçu Frédéric von Schiller, écrivain; Jean de Muëller, historien suisse et Auguste Wilhelm d'Iffland, comédien et directeur du Théâtre de Berlin.

Devenue l'épouse du neveu du célèbre diplomate français Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord. Adorée du «Diable boiteux» à qui elle concédait une quarantaine d'années, elle fut, selon plusieurs, son égérie. Installée à l'Hôtel Talleyrand, acquis par le diplomate au 2, rue Saint-Florentin à Paris qui abritera plus tard le salon de Dorothée de Lieven et où Talleyrand allait rendre l'âme, elle a reçu en cet endroit et aussi aux châteaux de Rochecotte (sa propriété), Valençay, Bouge, et autres propriétés de Talleyrand, le gratin culturel et politique de l'Europe dont Arthur Wellesley, duc de Wellington; le roi de Prusse, Klemens, prince de Metternich-Winneburg; Joseph Fouché; le maire et le curé de Saint-Patrice (Rochecotte); Alexandre, baron de Humboldt, géographe et explorateur allemand; l'abbé Félix Dupanloup, vicaire de Saint-Nicolats du Chardonnet; Honoré de Balsac, Pierre, comte von des Pahlen, cousin de Mme Lieven et ambassadeur de Russie à Paris; Adolphe Thiers, Ferdinand Philippe, duc d'Orléans; François Guizot, la soeur de Dorothée, Wilhelmine de Sagan; Astolphe Louis Léonor, jeune marquis de Custine, un soupirant éconduit; Louis Mathieu, comte Molé; Arnail-François, comte de Jaucourt; Henri, marquis de Castellane; Étienne-Denis, baron Pasquier puis duc; le comte Matuczevicz, diplomate russe et l'un de ses amants, le séduisant Théobald Piscatory.



Plus récente mise à jour de ce document :