VALENTIN CONRART (1603-1675), protestant, secrétaire du roi et homme de lettres français avait pris l'habitude, vers 1629, de recevoir chez lui, au 135, rue Saint-Martin (aujourd'hui démoli), des esprits cultivés dont Jean Chapelain, Antoine Godeau, François Le Metel, sieur de Boisrobert (secrétaire de Richelieu); Claude de Malleville, Nicolas Faret, Jacques de Serisay , Philippe Habert, Jean Desmarets, sieur de Saint-Sorlin; Paul Pellisson et Jean Ogier de Gombauld. Ce salon devait connaître une destinée fabuleuse.

En effet, le cardinal de Richelieu ayant eu vent en 1634, de ces rencontres littéraires, proposa aux participants de se former en société officielle. Ce groupement devint donc l'Académie Française dont le premier secrétaire perpétuel fut Conrart lui-même. C'est ainsi que les invités d'un simple salon et leurs héritiers devinrent «les-immortels».

Par la suite, virent s'ajouter le sieur Claude Favre de Vaugelas, Pierre Séguier, duc de Villemoze; Olivier Patru; Pierre Corneille, le plus grand des auteurs tragiques français; Antoine Furetière, célèbre pour sa querelle avec l'Académie au sujet de son Dictionnairet; Jean-Baptiste Colbert, véritable protecteur de l'Académie sans en avoir le titre; Jacques-Bénigne Bossuet, évêque de Condom, précepteur du Dauphin et prédicateur célèbre et Charles Perrault, frère de l'architecte Claude Perrault.

Fondateur de l'Académie Française.


Plus récente mise à jour de ce document :