MADAME ANCELOT (1792-1875) - Marguerite-Louise Virginie Ancelot, femme de lettres et peintre est née en 1792. C'est en 1824, à Paris, en l'hôtel de La Rochefoucauld, rue de Seine, qu'elle tint un salon qui fut tout compte fait la succursale de l'Académie Française et une porte d'entrée pour plusieurs futurs académiciens. Son propre époux, Jacques-François Ancelot obtint, en 1841, un siège parmi les immortels.

Elle accueillait aussi des actrices, des hommes de loi et des poètes. Son salon, dont l'apogée survint durant la monarchie de Juillet, durera pendant quarante années, soit jusqu'à son décès.

L'on rencontrait chez Virginie Ancelot le Tout Paris dont : Pierre-Édouard Lemontey, Charles de Lacretelle, François-Nicolas-Vincent Campenon, Alphonse Daudet, Victor Hugo, Alexandre Soumet, Raoul Rochette, Claude François, marquis de Jouffroy-d'Abband; Amédée Thierry, Jacques Boé dit Jasmin; Charles Lachaud, l'historien Charles de Viel-Castel, Charles Brifaut, Pierre-Balthazar de Mareste, comte de Rochefort et marquis de Saint-Agneux, gentilhomme de la chambre du roi; Louis-Pierre-Marie-François Baour-Lormian, Sophie Gay et sa fille Delphine de Girardin, le comte Henri de Rochefort, Gustave Nadaud qui chantait en jouant du piano; Mélanie Waldor, Alexis de Tocqueville, la comédienne Rachel, Jean-Pons-Guillaume Viennet, Jacques Babinet, Juliette Récamier, Auguste Viesse de Marmont, duc de Raguse; Pierre Simon Ballanche, Anaïs Ségalas, François Guizot, le poète Parceval de Grandmaison qui fit fuir les invité en lisant son «Philippe-Auguste», oeuvre de 24 000 vers plus ou moins soporifiques; Claude-Henri de Rouvroy, comte de Saint-Simon; Alfred de Musset, la comtesse Tolstoï, Henri Beyle dit Stendhal, René de Chateaubriand, Alphonse de Lamartine, Alfred de Vigny, Prosper Mérimée ainsi que les peintres Eugène Delacroix et François Heims.


Plus récente révision de ce document :